Le projet Mixcité est une réponse à une étude basée sur une analyse détaillée de la métropole bordelaise et les pratiques et usages de ses habitants en terme de mobilité. Il prend ainsi la forme d'un service et d'une application centrée sur la métropole afin d'équilibrer tous ses habitants sur ses inégalités de mobilité.

.La problématique du projet

Faciliter l'utilisation des services de transports par tous les citoyens et anticiper l'implantation des véhicules autonomes sur la métropole d'ici 2025.


.Objectifs du projet 

Le projet Mixcité est né d'une commande formulée par la Métropole et en particulier la direction des mobilités. Elle visait à établir une étude préventive autour de l'implantation du véhicule autonome scindée en 4 axes:

Les usages et acceptabilité, l'aménagement urbain, les faisabilités économiques ainsi que les politiques publiques.

Notre équipe de projet s'est alors composée des axes usages et acceptabilité et aménagement urbain pour répondre à cette commande.

Sur la base de l'étude Ménages et déplacement réalisée par l'agence d'urbanisme A'urba, des analyses de terrains (autour des zones mal desservies par les transports) et à partir de nombreuses recherches autour du développement des véhicules autonomes et des enjeux techniques actuels, nous avons pu identifier une zone stratégique pour le déploiement d'une flotte de véhicules:

La zone 3 du territoire bordelais


.Les premières hypothèses de l'étude 

Notre regard de designer et notre empathie envers les usagers nous a conduit à porter attention aux faiblesses rencontrées sur le territoire et identifier les réels besoins en terme de mobilité.

C'est pour cette raison que nous nous sommes très vite intéressé aux pratiques des habitants excentrés. Nous avons ainsi misé sur une solution rééquilibrant le réseau et incitant à la multimodalité plutôt qu'une solution venant se greffer à un cœur métropolitain déjà très dynamique et accessible.

 


[ Hypothèse 1 ]


[ Hypothèse 2 ]


.L'implantation du service sur le territoire bordelais 

 


 

.Le fonctionnement du service 

Face à tous ces enjeux, nous avons développé un scénario prédictif dont le développement a permis de présenter à la métropole une proposition de service de transport en commune rurale. Un service qui selon nous, permet de rééquilibrer l'offre de services de mobilité sur le territoire et de rendre accessible tout moyen de transport en complément du réseau déjà existant.

MixCité est alors un service de mobilité complémentaire aux offres de mobilités existantes né de la volonté de rééquilibrer l'offre en zone 2 et 3. Il s'agit d'un service de ramassage sur demande et de desserte communale des plateformes multimodales.

Des navettes autonomes sont mises en service sur l'ensemble des communes. Elle sont commandables et réservables via une application mobile et un site internet. Les navettes réalisent des trajets courts, elles récupèrent les usagers d'un même quartier qui ont commandé un trajet similaire à un point pré-déterminé, le "Hub+" pour les déposer à la plateforme la plus proche, le "Hub Cité".

MixCité favorise ainsi l'accès aux autres offres de mobilité en réduisant l'autosolisme et la saturation des offres de stationnement des communes excentrées.

MixCité est un service centré avant tout sur l'utilisateur : les habitants de la zone 2 et 3 de Bordeaux Métropole en sont le cœur de cible.


.L'application Mixcité 

Afin d’agrémenter l'illustration de notre service et mettre en avant son usage du point de vue des habitants, nous avons mis au point un prototype de l'application Mixcité.

Celle ci fait le lien entre l'usager et le service et lui permet de commander les véhicules pour se diriger dans les différents points relais.

Cette application peut aussi servir d'interface de back-end pour les collectivités ou autres acteurs qui souhaitent avoir des informations sur la mobilité métropolitaine et ainsi identifier et améliorer les besoins des utilisateurs en temps réel.

 

.La réponse aux enjeux du territoire

Ainsi, selon l'équipe au cœur du projet, Mixcité répond à plusieurs enjeux actuels de la Métropole, à savoir:

  • Favoriser l'autopartage (Une bonne partie des habitants des zones 2 et 3 de la métropole sont contraint d'utiliser leur véhicule personnel).
  • Offrir une alternative à l'usage du véhicule personnel et développer l'accessibilité du réseau de transports en commun.
  • Diminuer le taux de déplacement en voiture personnelle au sein de la métropole et entre chaque commune.
  • Réduire la congestion actuelle de la rocade et des principaux axes de transit saturés.
  • Participer à la diminution de la saturation des parcs relais de la métropole.
  • Offrir la possibilité à la métropole d'expérimenter ce type de service sur une commune excentrée pour évaluer les impacts d'une telle innovation.

Étude menée par l'équipe usages & acceptabilitéCandice Spruyt, Justine Rolland, Flavie Zhang, Jean-Aimé Mopaka et Anthony Saurue (Chef de projet).
Ainsi que l'équipe aménagement urbain: Valentin Cavillac, Elie Michelizza, Yann Bianchin, Arnaud Mauperin et Charlotte Morel (Cheffe de projet).
Présenté le 24 Janvier 2018 à Bordeaux Métropole à Nicolas Fontaine (Directeur Général Mobilités) et Antoine Bidegain (Directeur du territoire digital et connecté).
Rédigé par Anthony Saurue 
2017-2018